L'IRSA

Institution Régionale des Sourds et des Aveugles

A l'aube d'une nouvelle présidence et d'un nouveau projet associatif;quels projets ? Quelles orientations ?

A l'aube d'une nouvelle présidence et d'un nouveau projet associatif;quels projets ? Quelles orientations ?

Publié le 18 janvier 2017

Luis Daney retrace 30 ans de Présidence...

Quels bilans tirez-vous de votre mandat ?

En 30 ans, il y a eu des changements considérables dans le secteur médico-social. Je dirais que le plus difficile est d’anticiper ces évolutions. Il faut trouver le juste milieu entre le pilotage dont nous avons la charge et l’imprévu imposé par les Autorités avec lesquelles nous n’avons que peu d’échanges au final.

L’anticipation a vraiment été essentielle. Puis il y a eu le Projet Associatif. C’est un vrai guide qui nous a été d’une grande aide et qui nous a permis d’orienter au mieux nos actions de manière réfléchie ; notamment compte-tenu de l’importance des évolutions de nos métiers. Tout ce que nous avons mis en place n’aurait pas pu se faire sans la volonté des salariés et de l’encadrement, qui a toujours été remarquable. C’est indispensable d’avoir une bonne compréhension mutuelle.

>> Télécharger l'interview complète de Luis Daney



Thierry Piéchaud, nouvellement nommé Président, se projette vers l'avenir

Le Projet Associatif arrive à échéance en 2017. Quels axes de développement identifieriez-vous pour le prochain ?

Les personnes qui bénéficient de nos services ont le droit d'attendre la compétence de nos professionnels pour augmenter leurs connaissances et leur autonomie en bref, mieux vivre. Cette compétence, elle est incontestablement là, à leur disposition.

Pour le bien-être de nos usagers, il faut aller vers plus de coopération entre nos services et les services d'autres établissements, vers plus d'inclusion dans le milieu scolaire et professionnel, les faire profiter des nouvelles techniques et bien sûr écouter ce qui est difficile dans leur vie. C'est un projet qui va transformer nos manières d'agir et notre regard sur les plates-formes de compétences, particulièrement dans les situations de handicaps complexes et nous devrons être à l'écoute des familles et des professionnels.

Dès janvier, nous initierons des commissions auxquelles seront associés tous nos professionnels, soit lors des réunions, soit dans des forums virtuels pour répondre aux questions: Quelle politique de coopération ? Quelle ouverture vers l'extérieur ? Quelle offre de services nouveaux, quelles innovations ? Quelle gouvernance et quelles ressources humaines ?

>> Télécharger l'interview complète de Thierry Piéchaud

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies